dimanche 22 février 2009

J'ai failli tromper ma femme


Tout était prêt.
Elle avait sa journée de libre, moi je m'étais arrangé pour pouvoir me libérer tout l'après-midi.
Nous devions déjeuner ensemble à midi, comme cela nous était arrivé plus d'une fois. Puis nous devions aller chez moi pour passer un après-midi très câlin...

Et puis rien ne s'est fait. J'ai annulé ce rendez-vous, et j'ai cessé du même coup quasiment tout contact avec elle. J'ai prétexté un rendez-vous imposé avec le patron de mon patron. Puis j'ai allégué une surcharge de travail pour ne pas la rappeler, histoire de laisser la relation s'éteindre peu à peu.

Je n'étais pas amoureux d'elle, ni elle de moi. Elle a juste correspondu à la concrétisation possible d'un désir passager. Elle s'est trouvée dans la bonne disposition au bon moment.
Et ça devait sans doute être la même chose de son côté...

Je n'ai pas eu la volonté (le courage ?) d'aller jusqu'au bout. Cela me semblait trop... incorrect ? Trop définitif, trop excessif… Trop irrémédiable à mes yeux, surtout.

Je dois faire attention à ne pas me laisser entraîner comme ça. C’est si facile et si tentant…

Croyez-vous que ma femme ait raison de toujours me faire confiance ?

33 commentaires:

Dame Scoffield a dit…

C'est bien ce que je pensais ton sujet sulfureux ! Bref, les questions de confiance depuis quelques mois j'en bouffe à toutes les disputes, et j'avoue que j'en ai ras le bol d'être soupçonnée injustement. Mais toi, pour ton cas, là tu fais fort ! Juste une question : pourquoi avoir eu envie de la tromper ? Qu'est-ce qui t'y as poussé ? Et finalement pourquoi avoir renoncé ? C'est la mauvaise conscience qui t'a fait changer d'avis ?

ksenia a dit…

C'est reculé pour mieux...sauter ! Si je puis dire.

Huhu

la virge a dit…

tu ne l'as pas trompée donc elle peut te faire confiance...CQFD...

Jeanne a dit…

ça te préoccupe beaucoup en ce moment
Rien à ajouter , tu dis que ta femme est jalouse ..
Pas simple du tout ces histoires là ..
Je suis un peu d'accord avec Ksénia , tu attises le feu Didou !

ksenia a dit…

En tout cas, je ne trouve pas ça très finaud et élégant d'envisager de "faire ça" au domicile voire dans le lit conjugal. C'est jouer doublement avec le feu. A moins que cela ne fasse partie du fantasme...
Les chambres d'hotel sont plus impersonnelles et se pretent mieux au jeu des galipettes crapuleuses. Sans qu'il y ait le risque d'une arrivée impromptue, d'un objet oublié, de cheveux et de parfum laissés derrière soi, etc...
Tu ne seras pas le premier ni le dernier à donner un coup de canif au contrat. Mais réfléchis à cette envie de passage à l'acte. Aux raisons. Aux conséquences. Pour pouvoir pleinement assumer ensuite au cas où...
Ca fait un moment que le démon du bas ventre te titille. Suffit de lire quelques uns de tes derniers billets.
Fais comme bon te semble, t'as pas besoin de notre bénédiction. Si ?!

Vonric a dit…

D'accord avec Jeanne, et les deux commentaires de ksenia (désolé Didou, ca fait au moins la 2e fois...). D'abord on ne fait JAMAIS ca a la maison! C'est vraiment pas correct! Ensuite le passage a l'acte peut aussi faire réaliser qu'en fait on n'a pas si mal, et meme tres bien... et calmer toute ardeur...

risette a dit…

Y est temps que tu la quittes !




Bon ok, je m'en vais !

DIDOU a dit…

@Dame Scoffield : Que de questions ! Je ne peux pas répondre à toutes rapidement dans des commentaires... Je dirais simplement que c'est plus que de la mauvaise conscience qui m'a fait renoncer. C'est la peur de l'irrémédiable, et de ce que ce précédent pourrait créer, pour moi, dans ma façon d'être et de vivre.

@Ksenia : Je ne suis pas sûr que je prenne plus d'élan... Je serais tenté de dire : au contraire. Tout était préparé, et le fait de refuser n'est pas lié à des contraintes extérieures, mais juste à moi. Cette décision est plus forte que ce que tu sembles croire.

@La Virge : Merci de ce raccourci. Simpliste, mais efficace !

@Jeanne : Je ne suis pas sûr du tout d'attiser le feu ! Au contraire, les petites crises (ou remarques) de jalousie de ma femme ne sont jamais liées aux quelques déjeuners avec cette femme. (au pire, si c'était le cas, je comprendrais presque !). J'ai peut-être tort, mais je dissocie vraiment les deux attitudes : elle est jalouse de ce qu'elle n'a aucune raison de craindre, et elle est confiante là où elle pourrait s'inquiéter... (je dissocie car ça a lieu à des périodes temporelles complètement différentes)

@Ksenia : Le sujet semble t'inspirer ! Réponse aux 3 points de ton commentaire :
- Le domicile constitue un risque pratique de plus, vrai. Mais c'est le type de risque que je crois pouvoir gérer.
- Réfléchir aux causes et conséquences, tu as évidemment raison ! Et ce sont spécifiquement les conséquences qui m'ont fait reculer. Maintenant, je dois traiter les causes.
- Tu es en train de me faire passer pour un frustré ! Je n'ai pas l'impression de justifier cette caricature. Si mes derniers billets peuvent être lus à l'aulne de celui-ci, c'est peut-être simplement que je couche ici tout ce que j'ai en tête, sans retenue ni pudeur. Je me suis fixé comme règle de ne rien cacher à ce blog, donc vous avez la chance de pouvoir pénétrer au plus profond de ma psyché. Je ne me sens pas plus frustré qu'un autre, mais simplement j'exprime ici ce que beaucoup gardent pour eux.

@Vonric : Va, tu es pardonné ! Je suis pourtant choqué d'une partie de ta réponse : "C'est vraiment pas correct!" Arrivé à un certain point, je comprends mal pourquoi on doit choisir quelque chose de correct dans un ensemble qui, je le reconnais, n'a rien de correct. Correct vis-à-vis de qui ? De ma femme ? C'est incorrect depuis le départ.
Et je me dis aussi que si je peux me rendre compte par moi-même "qu'en fait on n'a pas si mal, et meme tres bien", ça serait mieux... Mais j'y travaille !

@Risette : Un raccourci humoristique est souvent plus simple qu'un traitement de fond. Je sais, je l'utilise sans cesse (c'est moi qui t'ai appris, même, non ?). Il n'est évidemment pas question de la quitter (cette idée m'avait traversé il y a plusieurs années, mais plus maintenant).
Et je ne te dis pas de t'en aller, car j'apprécie toujours tes commentaires !

Vonric a dit…

Didou> Bon en effet mes mots ne sont pas vraiment bien choisis. Je veux dire que faire ca chez soi est pour moi une decision agravante.

nine a dit…

quand j'ai commence a lire ton post, je me suis dit "il ne parle pas d'une femme, ca va finir en pirouette (au figure, hein) et il avait en fait rendez-vous avec sa wii ou un truc comme ca..."
Et puis non.
Ta femme a-t-elle raison de te faire confiance ? Je ne sais pas. Et toi ? Te fais-tu confiance ? Qu'es-tu entrain de decouvrir avec cette tentation repoussee ?
Qu'on ait envie de tromper ou qu'on le fasse vraiment, la demarche est la meme je trouve. Le resultat arrive peut-etre juste plus vite quand on saute le pas. Et je ne parle pas de separation, mais de constatation, de reflexion sur le pourquoi on en est arrive la.
Il y a un avant et un apres.
Dr Nine - psychonimportenawak 1ere annee

Sofiza a dit…

Je pense que la tromperie fait partie du couple, on peut tromper pas seulement physiquement mais par la pensée...je ne sais pas je me dis que le couple est fait pour durer un certain temps mais pas toute la vie. Pour moi le fait que la femme se soit libérée, travaille, ne soit plus sous la pression familiale (ne pas divorcer ...) à changer le couple et la société a changé en même temps... après tout et si ta femme avait eut la même expérience que toi qu'en aurais-tu penser ?

DIDOU a dit…

@Vonric : Aggravante, je ne suis pas d'accord. Depuis le départ, c'est de la tromperie de l'autre, donc un peu plus un peu moins... Je ne crois pas en un "code moral" qui s'appliquerait même dans les cas où il est bafoué...

@Nine : Tu as raison sur plusieurs point, Dr :
Est-ce que je me fais confiance ? La question est terriblement pertinente ! J'ai presque envie de dire non, même si quelque part, ce n'est pas vrai. Je me rends compte que je peux être vraiment faible sur ce thème.
Il y a un avant et un après : Oui, sans doute, pour que je me rende compte de la facilité d'avoir une maîtresse... Mais d'un autre côté, je trouve que c'est plutôt une victoire pour moi d'avoir réussi à repousser la tentation (in extremis je te l'accorde...)
Mais je crois qu'il y a une énorme différence entre préparer et reculer, et passer à l'acte. J'estime n'avoir rien fait d'irrémédiable (même si par principe tu soutiendras le contraire !).

@Sofiza : Oula, qu'est-ce que j'aurais pensé en renversant les rôles ? Aie, difficile ! D'abord parce que jusqu'à présent j'évite sa réaction à elle parce qu'elle n'en sait rien. Donc pour imaginer ma réaction, il faut que je m'en sois rendu compte : elle me l'a dit ? j'ai intercepté un message ? je les ai surpris ? Je crois que c'est le contexte qui permet de répondre à la question (et non promis, je ne cherche pas à tourner autour du pot !).
En fait, je suis incapable d'imaginer ma réaction...
Totalement incapable...

nine a dit…

non, je ne soutiendrai pas le contraire... hehehe....
bon je veux pas faire celle qui a deja vu le film, mais vu comment tu en parles, j'ai la sensation que tu auras l'envie, la curiosite, de ne pas faire volte-face la prochaine fois.
Mais est-ce que tu sais pourquoi tu en as envie ? C'est quoi le message ? Et pour qui ?

ppm a dit…

Pareil, et pourtant j'ai des motifs réels et sérieux :)

mlaféeclochette a dit…

eh bien des semaines que je ne viens pas te visiter et là que vois-je tu as failli passer à l'acte !! moi je dis que le fait d'avoir pensé le faire, c'est déjà tromper (surtout que c'était prémédité), en m^me temps quel plan foireux que d'avoir envisagé le faire chez toi, totalement incorrect visàvis de ta légitime épouse.
Et puis un coup de canif au contrat n'est jamais anodin, à moins que ce ne soit un tremplin pour la rupture.
Le plus difficile reste le faire comme si rien ne s'était passé avec le conjoint légitime, et d'expliquer pourquoi tu es de si bonne humeur, ou si élégant après une journée de boulot harassant, mais peut etre es tu meilleur comédien que moi ??

amapola77 a dit…

aimes-tu toujours ta femme? C'est ça la Question!Le reste...

Ma'cha a dit…

gâcher ton couple en trompant ta femme sans être amoureux de l'autre c'est franchement dommage, quant à tromper autant le faire avec un vrai amour non ?

DIDOU a dit…

@Nine : Il faut être précis. Toutes choses étant égales par ailleurs, il n'est pas impossible que je ne fasse pas volte-face la prochaine fois. Mais j'espère bien que les choses ne seront pas égales par ailleurs ! Que les relations avec ma femme seront... différentes à ce moment-là...
Et non, ce n'est pas un message destiné à quelqu'un. C'est juste une page de plus de mon journal intime qui s'écrit ici. Ne me machiavélise pas : ici, c'est juste du premier degré, ce que j'ai au fond de mon coeur. Et j'apprécie d'en parler avec des gens comme toi, comme vous tous. Et pour te donner raison une dernière fois : Oui je sais pourquoi j'ai eu cette envie. Et oui, je travaille pour que ça change...

@Ppm : Je ne peux (et ne veux pas !) juger si tes motifs sont plus réels et sérieux que les miens. Simplement, ce genre de choses n'arrivent pas toujours QUE par hasard.

@MmeLaFéeClochette : J'adore ta remarque. Totalement incorrect vis-à-vis de ma femme, comme si ça pouvait être correct de voir une autre femme dans une chambre d'hôtel ? A la rupture je ne pense pas. Et je ne suis pas plus de bonne humeur le soir qu'avant (je te rappelle que je ne suis pas passé à l'acte). Je ne crois pas que mon attitude ait changé, et je ne me trouve pas comédien professionnel non plus...

@Amapola77 : Oui, je l'aime ma femme ! Pour le reste... j'ai ta bénédiction, c'est ça ?

@Ma'cha : Deux points de divergence : 1/ Je n'ai pas trompé ma femme (c'est de la sémantique, mais j'y tiens). 2/Quitte à la tromper en restant amoureux d'elle, autant ne pas tomber amoureux de l'autre, car sinon, ça devient un joyeux bordel (sans jeu de mots)...

nine a dit…

en réponse à ta réponse au commentaire de ppm00 : 'ça' n'arrive JAMAIS par hasard. Tiens ça ferait un bon sujet de post. A creuser. Bonne semaine !

nine a dit…

je ne te machiavélise pas du tout. Je voulais juste de faire dire ou réfléchir à qqch sans te dire avec mes mots à moi ce que je pense d'une situation comme ça.
Et aussi, pour ne pas avoir cédé à ces sirènes, tu es sur la route du héros pour moi ! (et ce n'est pas ironique)

Ma'cha a dit…

en fait ce n'était pas un constat mais une suggestion ;-) autant attendre le grand amour bis pour songer à tromper :-D

DIDOU a dit…

@Nine : J'apprécie tes paroles, et ta façon de présenter les choses. Je te rassure : avec mon sens de l'orientation légendaire, je suis capable de prendre la route dans le mauvais sens !

@Ma'cha : Je ne suis toujours pas convaincu que l'amour de ma vie est ailleurs que dans la femme que j'ai épousée...

Tribulanne a dit…

Très intéressant ce post…. Pour moi en tout cas, parce que JAMAIS je n’ai eu cette envie… et que le fameux C…. lui…
Ca m’aide à voir de « l’autre côté du miroir » en quelque sorte.
Ceci dit, j’endosse ma cape de «j’analyse et je pose les questions qui font ch… » … - chui super forte à ce jeu 
1 : pourquoi ce besoin ? Besoin de tromper ta femme ? Besoin de te tester (tester ton amour pour elle ? ta force face à la tentation ?)
2 : pourquoi tu n’est pas allé au « bout » ? Sans faux mensonge… trop dur ? trop compliqué ? par amour ?
3 : qu’est ce qui ne te satisfait pas dans ta situation actuelle pour aller là….
Ceci dit… je trouve cela bien que tu ais « arrêté à temps ». Mais… qu’as-tu gagné ?
Et last but not least : où commence le fait de tromper ? Dans le fait d’y penser, de le « faire », de le préméditer ???

mlaféeclochette a dit…

je confirme ma 1ère idée, dans le lit conjugal c'est insolent et un manque de respect pour le "cocu"

malgré tout je ne pense qu'il soit incorrect de tromper, après tout je me dis que l'autre nous y a poussé d'une façon ou d'une autre,

DIDOU a dit…

@Tribulanne : Bon, tu es dure avec les questions, toi !
1/ Pourquoi ? J'y ai réfléchi, et je crois avoir quelques éléments de réponse. Superficiels et moins. Mais en aucun cas ce n'est un besoin de tester !
2/ Pourquoi s'arrêter : par peur ? Peur de commettre quelque chose qui serait irréparable... Peur de finir par tomber amoureux de cette femme... Peur de franchir un cap définitif... Tu remarques que je peux toujours affirmer que je n'ai pas trompé ma femme (psychologiquement, c'est important pour moi).
3/ Ce que ne me satisfait pas est lié à la question 1/
Concernant le fait de tromper, j'avais placé le curseur dans un précédent billet, au baiser... Préméditer d'embrasser n'étant pas pour moi tromper...

@MmeLaFéeClochette : Je pense exactement le contraire de toi. Pour moi, c'est incorrect de tromper tout court, quelque soient les circonstances.

MAG a dit…

et oui!!! C'est si facile et si tentant...C'est normale d'avoir toujours du désir pour d'autres femmes...on a toujours envie de séduire et de se prouver qu'on plaie toujours, c'est rassurant!Mais une fois que le jeu de la séduction est terminé et que tu passes à l'acte sexuel, tu n'as plus rien à lui prouver, à lui donner sauf si vraiment tu n'aimes plus ta femme mais c'est pas le cas n'est ce pas?
Après tu peux aussi être un mec toujours à la recherche de nouveaux corps, de nouvelles peaux à sentir, à toucher, j'avoue que c'est très exitant...mais c'est que de la baise mais c'est très exitant...uhuh!!
J'aimerais tellement être un mec, ils n'ont pas autant de scrupules à tromper qu'une femme, sauf un...TOI

Mag a dit…

Par contre, si vraiment tu comptes le faire ne le fais pas chez toi!!!
Ta femme s'en rendra compte, la femme est très maligne si elle se donne la peine biensur(peut etre qu'elle s'en fou que tu la trompe, ça lui fais des vacances, uhuh)
Et pis c'est mieu à l'hôtel ou en sauna/club libertin(ouvert entre 12h et 14h)beaucoup plus exitant que se retrouver à baiser sous la photo de votre mariage(c'est du vécu!)

Little Style Box a dit…

Ouh là là, déballer tout ça sur ton blog. Courageux...
En tout cas je partage l'avis de La Virge. Tant que c'est pas fait, cela n'existe pas...

Monsieur Plus a dit…

Si tu n'aimes pas cette femme, alors il n'y a aucun risque à tromper ton épouse. Il ne faut pas confondre amour et plaisir.
Quand les deux sont réunis en une même personne, c'est bien. S'il en faut deux, c'est moins pratique mais on peut s'en accomoder.

Dans tous les cas, c'est toujours mieux que de n'avoir ni amour, ni plaisir.

DIDOU a dit…

@Mag : Je ne sais pas si je dois te remercier pour tes conseils ou pas, mais j'apprécie tes commentaires. Oui, j'ai des scrupules, et je cherche à les assumer...

@Little Style Box : Courage ou besoin, ça dépent de quel côté on se place...

@Monsieur Plus : Tu as l'avantage d'avoir un avis sans ambiguïté ! Ce raisonnement est tentant par sa simplicité, mais la vie est tout sauf simple, et je ne suis pas sûr de vouloir faire l'expérience pour savoir si, au fond de moi, je suis capable de faire aussi facilement la différence entre amour et plaisir. Et si je tombais amoureux de l'autre femme ? J'aurais l'air fin !

Suzy Renard a dit…

Drôle de premier commentaire, mais je ne peux pas rester muette :).

Je m'attacherai à un détail qui pour moi n'en est pas un, comme d'ailleurs pour beaucoup de tes lectrices : le lieu. Tu as l'air de penser que, à partir du moment où tu commettras l'acte, peut importe le lieu, tu seras déjà dans le non respect. C'est vrai, mais dans tout comme dans le non respect, il y a des degrés. Je peux admettre qu'un homme me trompe en fonction des circonstances : comment allait notre couple à ce moment là, comment il allait à ce moment là... Et certains éléments font la différence : s'est-il affiché en public avec elle ? l'a-t-elle introduit chez moi ? Pour moi, le domicile n'est pas qu'un amas de matériel, c'est le foyer, le lieu de votre vie commune, votre maison. Je considèrerai l'introduction d'une autre femme dans mon lit comme un viol, impardonnable. Alors que, une coucherie à l'hôtel... Pour moi, c'est toute une différence. Et c'est drôle que tu ne le comprennes pas...

chouflette a dit…

A mon avis, le fait que tu est eut l'audace et le culot de donner un rendez vous à une autre femme, je pense que ta femme devrait se méfier de toi et de ton comportement. Maintenant, que tu ai refuser le rendez vous à la dernière minute, c'est peut être qu'une lueur de respect pour la femme que tu a aimé ou que tu aime encore t'est revenu à l'esprit. Mais il faudrait que tu sache un peu ce que tu veut.

DIDOU a dit…

@Suzy : C'est quelque chose qui m'a frappé dans tous vos commentaires, cette dénonciation du lieu. J'avoue que je n'avais pas réfléchi particulèrement à ça, à part en termes purement pragmatiques.

@Chouflette : Entre nous, si les choses étaient aussi claires que ça, crois-tu que j'aurais besoin d'exposer mes états d'âme ici ?
Et puis vouloir quelque chose un jour, ne veut pas dire le vouloir encore le lendemain, dans d'autres conditions...